Desperate Housemen / Point Virgule

22 février 2018 - 458 vues

Spécialistes du One Man Show, Jerôme Darant, Alexis Macquart et Stéphane Murat, sont actuellement sur la scène du Grand point virgule pour un spectacle au titre révélateur : Desperate Housemen. Dans cette comédie déjantée et sans tabou, le trio brosse les nombreux défauts des femmes auxquels savent répondre les tout aussi nombreux défauts de leur moitié. On s’y rend pour reconnaître ses ex conquêtes, envisager les futures, dédramatiser le quotidien, l’aimer d’avantage, mais on s'y rend surtout pour rire aux éclats.

Jérôme vient de se faire quitter par sa copine. Ses deux meilleurs amis, Alexis et Stéphane, lui viennent en aide pour la reconquérir à coups de conseils plus ou moins avisés… Une bande de potes donc, la vie, la camaraderie, mais surtout l’amour et tous ses déboires.
Sauf qu'avant même de parler sentiments, il faut se pencher sur ce fameux et sulfureux concept : le couple. Un assemblage de deux êtres censés construire, avancer main dans la main, s’aimer, mais surtout se supporter et se comprendre. Et là réside toute la complexité de ce mot à la fois si singulier et universel.

Pendant plus d'une heure, les trois personnages aux profils et parcours différents mais complémentaires, nous dévoilent leurs vécus et leurs espoirs. Dans un humour décadent, piquant, mais surtout à travers une complicité remarquable avec le public, cette fine équipe nous emporte dans son univers dès les premiers instants.

Sur un tempo lent au démarrage, on apprend à connaître Jérôme. En pleine remise en question de sa vie amoureuse, il se trouve « au point mort » à un âge dit de raison. Puis le rythme s’emballe, les comédiens enchaînent les anecdotes rocambolesques au travers de trois One Man Show qui se rencontrent et se complètent à merveille. Les personnalités hautes en couleurs de cette bande d’amis fusent tout autant que les rires qui résonnent dans la salle.

Au cœur d’une ambiance intimiste où la scène rencontre le public jusqu’à s’y confondre, nous ne sommes pas face à des acteurs, mais bien dans le salon d’une bande d’amis assis autour d’une table, invités à écouter leurs expériences et leurs visions de cette folle aventure qu’est « le vivre à deux »… Une comédie dans laquelle chacun se reconnaît et personne n’est épargné, abordant un genre masculin insoupçonné, autant machiste qu’amoureux transit. L’amour traité par la gente masculine s’avère finalement tout aussi complexe que vu du côté des femmes.

Dans ce spectacle mis en scène par Caroline Cichoz, on reconnaît la griffe de l’auteur phare des spectacles de florence Foresti : Jerôme Darant. Son écriture pointue est comme toujours astucieuse et subtile.

Une salle comble, un public conquis, une dose de rire garanti, les regards complices des spectateurs venus en couple ou entre amis : bref tout le monde s’y retrouve, pour le meilleur et pour le pire !

Desperate Housemen, au théâtre le Grand Point Virgule du 31/01/2018 au 05/05/2018.

Lea Dony

© Desperate Housemen

 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article